Victor Hugo et Pierre Auguste Renoir ne s’y’ sont pas trompés, en invitant leur contemporains à découvrir Guernesey et ses îles. En 1870 Victor Hugo écrivait
« L’île est ravissante en ce moment. C’est comme une grosse fleur (…) Arrivez vite, le temps est superbe »
V. Hugo, Lettre à Charles et Alice Hugo, 22 mai 1870). Il faut dire qu’avec ses 440 variétés de fleurs et de plantes, l’île a de quoi séduire les amateurs de jardins.

Située à seulement 2 heures de bateau au départ de Saint-Malo, l’île de Guernesey est la destination idéale pour les amateurs de fleurs, de plantes et de jardins presque secrets. Hors du temps et pourtant si proche, Guernesey et son archipel composé des îles de Sercq, Herm, et Aurigny c’est tout un monde haut en couleur qui s’ouvre entre plantes tropicales, lys et clématites.

Lys et clématite, symboles de Guernesey

Jouissant d’un climat privilégié tempéré par le Gulf Stream, l’île de Guernesey abrite un véritable paradis floral où abonde une multitude de plantes tropicales telles qu’aloès, géraniums de Madère ou orangers. Peu surprenant alors que le Lys soit devenu l’emblème de l’île et que la clématite en fit sa renommée. Passionnés par l’art du jardinage, les Guernesiais exportent chaque année plus de cinq millions de jeunes plants de clématites dans 19 pays.

Le Lys de Guernesey, est aussi appelé « nerine sarniensis » en référence à Nerine, fille du Dieu de la Mer Nereis. Une trentaine d’espèces de nérines est connue et certaines sont cultivées. A l’état naturel, le Lys de Guernesey présente toute une gamme de couleurs, de  l’écarlate au rouge cramoisi en passant par le blanc. Le Lys de Guernesey fut la première nérine à être cultivée en Europe dès 1630. 200 ans plus tard, Guernesey forge sa réputation dans le milieu horticole. Quelques centaines de serres produisent des nérines au mois d’octobre. Aujourd’hui entièrement adopté, le Lys de Guernesey est devenu la fleur nationale et l’emblème de l’Archipel.

Appartenant à la famille des plantes grimpantes, la clématite s’associe à des rosiers grimpants, à des arbustes nains ou à des conifères à croissance étalée. Sur les 700 espèces répertoriées dans le monde, 1 clématite sur 4 est produite à Guernesey. En 1984 Raymond J.Evison fonde The Guernsey Clematis Nursery, Société Internationale des Clématites. Les 400 espèces et cultivars issus de son inventivité poussent dans sa pépinière de Guernesey. En 2002, il créé la clématite Victor Hugo ™Evipo007 (N) à l’occasion du bicentenaire de sa naissance. Le violet intense, symbole de la rigueur du poète, lui rend hommage. Chaque année il concoure au Chelsea Flower Show de la RHS (Royal Horticultural Society), et chaque année il remporte une médaille d’or. En 2015 pour la vingt-septième année consécutive, une médaille d’or lui est attribuée.

 

Les jardins de Guernesey

Sausmarez Manor : Le jardin boisé subtropical de Sausmarez Manor, à St Martins, combine botanique et art. Plantes et arbustes du monde y sont exposés : fougères arborescentes, bananiers, balisiers, bambous, palmiers, camélias, fuchsias et échiums géants (plantes originaires des îles Canaries pouvant  atteindre plus de trois mètres de haut). Parmi cette végétation luxuriante, le propriétaire, Peter de Sausmarez, issu d’une grande famille de marin Guernesiaise, apporte sa touche artistique et expose ainsi des sculptures venues du monde entier. Le manoir et ses environs accueillent régulièrement des manifestations telles que le marché des agriculteurs ou la parade de véhicules d’époque.

Saumarez Park : il est le plus grand jardin public de Guernesey. Situé dans la paroisse de Castel et à ne pas  confondre avec Sausmarez Manor, le parc de Saumarez accueille chaque année de nombreuses manifestations comme le North Show and Battle of Flowers (26 et 27 août 2015). Il abrite un jardin de roses, un jardin japonais et de nombreuses espèces d’Asie comme les camélias et les bambous, plantées par un diplomate de Guernesey qui fut ambassadeur britannique au Japon. Le jardin clos victorien, récemment restauré, compte principalement des aromates du XVIIIe et une petite collection d’arbres fruitiers et de vignes sous serre. Dans l’enceinte du parc, le Folk and Costume Museum décrit la vie des Guernesiais à l’époque.

Le jardin de Hauteville House : Victor Hugo, forcé de s’exiler, s’installe à Hauteville House, à St Peter Port. Le jardin de la maison, refait à l’identique grâce aux notes de l’écrivain, est dans l’esprit des jardins romantiques du XIXe siècle. On peut y découvrir son banc fétiche où sont inscrits des vers extraits des Contemplations ainsi qu’un chêne des Etats Unis d’Europe, planté le 14 juillet 1870 et symbole de son esprit visionnaire.

Candie Gardens : Le jardin victorien de Candie Gardens constitue un lieu incontournable de l’île. Il est réparti sur deux étages. Les jardins du bas rappellent fidèlement les parcs publics de la fin du XIXe siècle. Ils renferment de beaux spécimens d’arbres comme le ginkgo biloba et le phœnix canarensis, des jardins d’eau et une collection de bulbes d’Afrique du Sud. Les plus vieilles serres chauffées connues des îles  britanniques, dont la structure remonte à 1792, s’y trouvent. Elles exposent des plantes de toutes sortes, utilisées dans l’aménagement des jardins. Les jardins du haut sont bordés d’arbres centenaires et de pare-terres colorés.

En plus d’abriter le Guernsey Museum and Art Gallery, Candie Gardens expose la célèbre statue de Victor Hugo sculptée dans le granit par le breton Jean Boucher en 1914. La préface des Travailleurs de la Mer y figure, une belle dédicace au peuple de Guernesey.

Des évènements côté jardins

Le West Show, les 17 et 18 août : Célébration de plus de 100 ans de traditions agricoles et horticoles de  la côte ouest de Guernesey. C’est l’occasion de découvrir les costumes locaux de l’époque,  des manèges et de se replonger 100 ans en arrière au son de la musique.

The North Show & Bataille de Fleurs les 24 et  25 août : Une belle idée de sortie en famille, on y découvre les traditions agricoles, horticoles et artisanales. A ne pas manquer, la traditionnelle «bataille de fleurs » qui est en fait un défilé de chars fleuris, où le plus beau sera récompensé.