Avec l’arrivée de l’automne, il est temps de faire le plein d’énergie positive pour affronter l’hiver. Et si pour cela il suffisait d’aller dans un jardin. Éric Lequertier, architecte paysagiste de Saint-Malo, double lauréat des Victoires du Paysage, nous propose sa vision pour se ressourcer au jardin avec ses parcours de revitalisation. Il nous présente son projet autour d’une maison qui accueille des visiteurs en quête de pauses, de réflexion, de bien-être  grâce au jardin.

Un concept La Nature Vibratoire®revitalisation 1

Un des grands principes qui anime Éric Lequertier dans la création de ses jardins est la Nature vibratoire®. Ce concept peu connu fait résolument partie de son ADN, en résumé la nature vibratoire est le fait de penser l’environnement afin qu’il devienne source d’équilibre et d’harmonie. Vivre « en harmonie » avec ce qui nous entoure : la terre, le ciel, la nature et surtout les lieux où nous passons beaucoup de temps c’est-à-dire notre habitation, notre jardin et ainsi pouvoir bénéficier de tous ces bienfaits. Ainsi, gérer sa vie selon l’harmonie et l’équilibre qui règnent dans la nature permet de bénéficier d’un maximum d’énergie positive dans sa vie personnelle et dans son jardin.

 

L’aménagement de secteurs savamment reliés les uns aux autres offre un flux vital qui permet ainsi une bonne circulation d’énergie. Les grands architectes de l’Histoire (Mayas et Romains notamment) l’ont d’ailleurs toujours mis en pratique, en s’appuyant sur la connaissance des réseaux telluriques qui quadrillent toute la surface de la planète. La création d’un jardin est ainsi également une œuvre spirituelle, au service du bien-être du corps et de l’esprit.

 

Comment construire un jardin énergétique ?

Eric Lequertier met l’harmonie au cœur de ses jardins  en créant des espaces propices au ressourcement ou à l’inspiration. Pour cela il propose différents espaces.

Un circuit de revitalisation

En créant un « circuit de revitalisation » dans le jardin, l’architecte paysagiste va inciter le promeneur à se déplacer alternativement sur des points polarisés négativement et positivement. Son corps, instinctivement, capte alors l’énergie qui provient du sol et de la nature, avec lesquels il est fait pour vivre en harmonie.

Un espace de ressourcement

Pour créer un espace zen, le jardin sera composé des éléments qui font l’essentiel de la nature : de l’eau, des végétaux et des matières minérales. Cela est indispensable pour créer l’osmose entre l’Homme et les forces de la nature. Les différents espaces permettent de méditer, de recharger ses batteries ou de se détendre, car ils dégagent d’eux-mêmes des émotions par leurs parfums, leur disposition, leur bruissement. C’est tout cela qui inspire l’Homme, ouvre son esprit et rend sa conscience extrasensible.

Quelle énergie pour quel bienfait ?

En fonction de l’influence énergétique qu’il subit, le corps est soumis à des sensations qui peuvent booster certaines de ses capacités. Eric Lequertier met en place dans ses conceptions de jardins des points et réseaux bénéfiques pour les salariés. En fonction du lieu, il va organiser les espaces afin que la nature ainsi mise en valeur puisse agir sur leurs chakras. Par exemple, certains réseaux favorisent les relations entre humains, d’autres la confiance en soi et le discernement, d’autres encore agissent contre la fatigue.

 

Le jardin de demain, par Éric Lequertier

« Depuis près de 5 ans, nous ne parlons plus de jardins et de paysages, mais de nature. Nous devons aménager l’environnement dans le respect des écosystèmes en prenant appui sur la nature. Pour cela il est important de planter beaucoup d’arbres, d’arbustes, de plantes vivaces… J’aime reprendre à mon compte la citation de BENOIST-MÉCHIN en 1975 : Le grand art du jardin est ce par quoi une civilisation cherche, non point à copier la nature mais à se servir des éléments qu’elle lui fournit pour exprimer sa conception la plus haute du bonheur. 

Le jardin de demain sera donc un lieu de méditation, de ressourcement, pour recharger les batteries. C’est en approfondissant le sujet de la rénovation des jardins anciens que j’ai compris l’importance du respect des réseaux telluriques, notamment. Il est donc essentiel de faire de bonnes associations entre les végétaux et les énergies célestes et terrestres qui nous sont transmises quand nous séjournons dans les jardins. Gageons que cette énergie positive jaillira même hors du jardin pour atteindre les rues.

 

 

Crédit photo : Cazade et Stéphane Maillard